Chronique III – Par le Lapinblanc44

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Chronique III – Par le Lapinblanc44ATTENTION : Les écrient qui peuvent découler des chroniques vont être un mélange de réalité et de mon invention, en espérant que vous vous retrouvez dans mes écrits.??Les photos introduit dans les chapitres ne sont qu’un emprunt, ils ne sont pas de moi.??Chapitre 9 : « Les vacances »La fin de la première année s’annonçait, elle était passé à une vitesse incroyable et Aude s’avait me faire passer l’ennuie lorsqu’il y en avait.??Malheureusement, je dues la quitter car elle m’avait trompé et je l’avais surprise. Au cours de cette année, un groupe de théâtre c’était formé au sein de l’école avec des séances de répétitions en dehors des cours, parfois dans des lycées voisins. La pièce que nous avions travaillé était le Roi Ubu d’Alfred Jarry.??Ce fut après une séance de répétition dans un lycée voisin, en allant me changer que j’entendis de petit bruit de gémissement. Curieux, j’alla voir, je me reprochais de ses bruits de plaisir associée à quelques bruits de claquement.?En arrivant près des vestiaires, je regardais discrètement par le biais d’un rideau, d’où provenait les bruitages.??Qu’elle fut ma surprise, de voir Aude, le pantalon et sa culotte à ses pieds, prise en levrette par un étudiant que je ne connaissais pas, certainement quelqu’un de ce lycée.?J’étais bouillant de colère, pour plusieurs raisons, elle me trompait déjà ! elle s’offrait en levrette alors qu’elle se refusait à cette position avec moi.?Je suis resté estomaqué de la surprendre, je ne sais pas si je devais les arrêter ou bien d’une certaine part apprécier la regarder se faire baiser.?L’étudiant ni allait pas de mains morte avec elle, de bon coup de rein, parfois je voyais le visage d’Aude, les yeux fermés et crispés qui poussait des gémissements.?Il fût plutôt rapide et éjacula.??Je suis partie prendre ma place dans la bus qui nous ramènerait au lycée. Quelques minutes après elle arriva et prit sa place à côté de moi et essaya de m’embrasser.?J’ai détourné la tête. Elle me demanda pourquoi ? Et j’ai été direct avec elle, que je l’avais surprise il y a quelque minute et que je ne voulais plus sortir avec elle.??Aude changea de siège et se fut l’une des dernières fois que l’on s’est parlé.??Heureusement se fut la fin de l’année scolaire et l’heure des grandes vacances. Comme chaque année mes parents décidaient de partir quelques parts en France dans un village vacances ou VVF.?Ils m’avaient fait la surprise lors du trajet de m’annoncer la destination, un VVF que nous avions déjà fait il tekirdağ escort y a quelques années et que j’avais adoré. Il se situait dans le limousin, en pleine période d’aout, il faisait chaud et c’était agréable.??A notre arrivée, je retrouvais des repères, la piscine, le terrain de golf, les bungalow, la salle des fêtes pour les évènements. J’étais détendu et Aude commençait à s’éloigner dans mon esprit.??J’intégrais dès la première semaine, le club ado du centre, quelques tours de présentation histoire d’apprendre à se connaitre, accompagné de jeux de coopération. Une bonne tranche de rigolade voilà ce qui me fallait.??Le soir, même je me rendis à la salle des fêtes pour les activités nocturnes du village et 2 filles viennent se présenter à moi (Laetitia et Audrey). L’animateur présenta la soirée comme une chasse au trésor dans le village vacance où l’on devait chercher des indices pour espérer gagner un repas offert.?Avec Laetitia et Audrey, nous formions un groupe de 3 et partions à la recherche des indices éparpillés dans le parc.??Nous avons passé toute la soirée à apprendre à se connaitre en marchant, elles me disaient être du Sud de la France (cela s’entendait avec leurs accents), que Laetitia était venue avec sa famille et Audrey était un amie à elle qui les accompagnaient.?2 filles très sympathiques, ouverte, directe, nous avons passé une bonne soirée.???Les jours suivants, nous sommes restés ensemble les majorent partis des journées, que cela aux activités de club ado, les évènements du soirs, parfois même elles venaient me chercher le matin alors que j’étais encore à prendre mon petit déjeuné pour faire de petites activités comme du golf, des promenades etc…??Juste là, pour moi, nous étions que des amis, un soir, lors d’une soirée au VVF, il avait été organisé une soirée dansante. Avec les filles nous nous étions mit sur notre 31 et c’était partie pour les années 80 !!!?On a danser, rigolé, puis elles m’ont laissé danser seul…tant pis, cela était agréable, puis un moment l’animateur de la soirée indiqua qu’il allait introduire un slow à la prochaine musique.?Prit dans le feu de l’action, je me suis dirigé vers Audrey après la musique et lui ai tendu la main…ça copine lui a sourit et nous sommes partis danser.?Nous étions au milieu de la piste de danse, un peu gauche (c’était mon premier slow), je ne savais comment mit prendre, je posais mes mains sur ses hanches et elle autour de mon cou. Elle posa sa tête sur mon torse et nous dansions, doucement, j’avais le coeur tekirdağ escort bayan qui palpitait rapidement, et je sentis un moment qu’elle me faisait un bisou sur la poitrine.??Après la fin de la musique, nous sommes aller nous rafraichir au bar et prendre l’air.?Laetitia était fatigué et décida de nous laissé là, en indiquant à Audrey, ne tard pas mes parents vont s’inquiétés.Avec Audrey nous sommes aller regarder l’eau de la piscine et se tremper les pieds. Nous discutions comme si de rien était et sa main se posa sur la mienne.?Je l’a raccompagnais chez elle et je sentais qu’elle comme moi, n’avions pas envie que cette soirée se finisse. Nous avons encore discuter quelques minutes devant le porche et nous nous sommes embrassé.??Les jours suivants nous ne cherchions pas à nous cacher, nous nous tenions par la main, nous embrassions en publique et profitions de moment.??Dernière semaine, dernier jour…pour organiser notre départ, les animateurs des clubs ado et pré-ados ont organisé une nuit à la belle étoile. Sans hésité, nous nous étions inscrit avec Audrey, avec un léger gout d’amertume car cela signifiait aussi notre dernière soirée.??Au cours de cette soirée, barbecue, feu de camps et jeu du loup-garous, soirée sympa. Audrey et moi, nous étions coucher cote à cote dans un duvet.?Pendant cette nuit, là, je fus réveillé par un main qui me branlait dans le duvet. C’était Audrey qui attendait que je me réveille et une fois que c’était le cas, elle me demanda de la suivre.??On a marché quelques minutes pour s’éloigner afin de se retrouver dans un sous bois, à distance des autres. Audrey se blottit contre moi, en me sortant mon sexe de mon pantalon.?- J’ai envie de ta bite !?Elle se mit à genoux, je lui attrapa la tête et dès le début, se fut une gorge profonde, elle suçait bien, cela ne devait pas être sa première fois. Elle n’avait aucune hésitation dans ses gestes, elle attrapait fermement mon sexe, l’enfonçait le plus loin qu’elle pouvait, crachait dessus, me branlait, me regardait.??Audrey s’interrompit, car elle cru entendre un petit bruit, un peu plus loin. Personnellement, j’étais bien occupé à penser à autres choses. Elle au contraire avait peur qu’on se fasse surprendre.?Je rangeais mon sexe et nous étions parti dans la direction d’où provenait le son. Lorsque nous y étions, nous nous sommes allongé par terre, tels deux militaires en infiltrations. Vous ne devineriez pas ce qu’on a trouvé, Laetitia !??Laetitia était à quatre pattes entrain de se faire chevauché escort tekirdağ par un moniteur du club, qui devait avoir 10 ou 15ans de plus qu’elle.?Cela excitait Audrey de voir sa copine, prude, toujours à lui faire la leçon de faire attention d’être prise comme une chienne en plein milieu de la nuit par un homme plus âgée que nous.?Elle rouvrit mon pantalon, ressorti ma bite et reprit son travail en me dévorant la bite, tout en gardant un oeil sur sa copine. Je faisais pareil.??Nous assistions discrètement à se spectacle, Laetitia était nue à quatre pattes, entrain de se faire limer la chatte en poussant de petit gémissement et parfois lorsque le moniteur accélérait, un gémissement, on va dire plus prononcé si vous voyez ce que je veux dire.?Parfois, il s’arrêtait, revenait devant elle se faire sucer la bite et retourner la monter.??Elle cachait bien son jeu…la petite Laetitia.??Vers la fin du spectacle, il lui cracha sur le cul en lui enfilant un, deux doigts dans le cul. Les gémissements étaient un peu plus douloureux à se que l’on entendait.?Il revient se faire sucer, toujours en lui introduisant des doigts dans le cul et en crachant dedans et revient se placer derrière elle.?Laetitia avait mal, on pouvait le voir à se visage, elle était entrain de se faire rentrer une bite dans son cul. On voyait bien que le moniteur, il allait doucement à introduire son sexe. A bonne distance, il agrippa, les deux flancs du cul à Laetitia et commençait les va et vient en elle. Les petits gémissements de plaisir étaient revenu, il accéléra le rythme à la sodomiser et parfois même, il l’a traitait de salope et de petite chienne.??A notre surprise avec Audrey, qui avait toujours ma bite dans sa bouche et dans les mains, c’était que Laetitia accepte être traité comme cela et qu’elle lui répondait par le positif.??Elle ne gémissait plus maintenant, elle hurlait de plaisir là, dans se sous-bois, c’est hurlement de plaisir mon fait gicler dans la bouche à Audrey, qui ne sembla pas mécontente, avala et me nettoya le sexe avec sa langue.??De leurs côtés le moniteur joui avec un gémissement bestial dans le cul de Laetitia. Pour nous avec Audrey, nous en sommes rester là, nous ne voulions pas être surprit par eux et nous sommes reparti discrètement vers le camps, en reprenant notre place dans le duvet.??Quelques minutes après nous, Laetitia et le moniteur sont revenu, cela nous faisait sourire avec Audrey de savoir ce qu’elle venait de faire.??Comme vous vous en doutiez, le lendemain, nous étions repartie vers le village vacances, nous nous sommes dit au revoir (et également adieux) à contre-coeur avec Audrey, avant de regagner les voitures et de repartir.??Curieux comme, je suis j’aurais aimé savoir, si Audrey avait parlé de se que nous avions vue à Laetitia.

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*