Soumission Perverse

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Soumission PerverseJeune voyageur de 25 ans parcourant la région de la Gaspésie avec mon sac à dos. Je décide alors de planter ma tente sur un terrain de camping de la petite ville de Percé. L’endroit que j’avais visité souvent était toujours aussi merveilleux qu’à l”habitude. Passant mon temps à contempler la mer et ses vagues et à observer l’achalandage touristique. Je rencontre alors deux vieilles dames en soirée au bar du lieu où je créchais. Deux dames visiblement en manque qui me proposèrent de jouer une partie de billard en leurs compagnies. Me promettant du même coup de me payer la traite. Bières Heineken et shooter de tequila au menu de mon côté. Sonia qui préférait la vodka canneberge et Nicole les white russian. Sachant pertinemment qu’elle me tournoyait autour sans vergogne. Ajoutant à cette situation cette chaleur torride du milieu du mois de juillet. Les deux madames qui suaient passablement de l’ouverture de leurs décolletés. Avec une odeur de parfum mélangé à de la sueur. Conversant de tout et de rien avec celles ci une fois bien échaudé…Sonia – Qu’est-ce qui t’amène ici…Moi – Seulement le goût de la nouveauté…Sonia – Nous…On est venues chasser le jeune gibier…Nicole – Et présentement…Tu es sur notre terrain de chasse…Si tu veux le savoir…Moi – Ah bon…Sonia – T’aurais pas envie de venir chez nous…On se sens bien seules présentement… Dans un total désintérêt. Déjà que les deux madames étaient dans la soixantaines et grosses. Même après avoir bu quatre bières et trois shooter de tequila. Et qu’elles aient frottées leurs gros seins tombant à mainte reprises sur mes flancs. Leurs apparences peu attrayantes me laissaient toujours de glace…Moi – Non…Je sais pas trop…Sonia – T’as pas l’air intéressé par les vieilles en manques…Moi – Hummm…Plus ou moins…Il se fait tard…Nicole – On t’as payées plusieurs verres…Tu nous dois bien çà…Enfin…Je crois…Moi – Je sais pas trop…J’aimerais partir maintenant…Sans vouloir vous vexer…Sonia – Ah…Bon…Si tu veux…On ne te retiens pas…Alors si tu changes d’idée…T’as juste a repasser ici en soirée…Et venir nous parler…Nous y seront pour la semaine…Moi – Ok…Bon…Alors à la prochaine…Peut-être…(Marchant vers le chemin du retour et titubant un peu)…Naturellement que le destin vint contrecarré tous mes plans de vacances au lendemain et durant toute la duré de la semaine. Une forte pluie battante se déclarant en milieu d’après midi. Les türk sikiş météorologues annonçant cette température pluvieuse au court des cinq prochains jours. Je décide alors de revenir à nouveau la rencontre des deux dames en soirée. Pour nécessairement leur demander de bien vouloir m’héberger un moment. Fortes heureuses que je reviennes leurs parler dans ces circonstances. Les deux dames accueillant mon retour en leur direction à bras ouverts…Sonia – Alors…Le temps est assez maussade…Moi – Passablement…Sonia – Tu cherches un endroit plus douillet ou dormir…Moi – Exactement…Sonia – Tu sais…Si tu viens chez nous…Rien ne t’obliges à faire quoi que ce sois…Moi – Ah bon…Merci pour cette spécification…Nicole – On aiment bien parler et boire en passant…Alors attends toi à nous écouter parloter longuement…Moi – Ah…Je préfère écouter les gens…Alors se ne sera pas un problème à prime à bord… Arrivé chez les deux dames tard le soir. Discutant jusqu’aux petites heures du matin au salon. La journée suivante toujours aussi pluvieuse à converser. Pour nous retrouver à nouveau à boire de l’alcool en soirée. Tous assis à la table de cuisine. Les deux madames un peu plus directes cette fois ci surtout Sonia. Visiblement la femelle dominante du groupe. Me demandant si je n’avais pas envie dans fourrer une des deux ou bien les deux…Sonia – Alors…T’en a pas envie…Moi – Je sais pas…Sonia – On est toutes chaudes…Même si on est grosses et vieilles…Je suis sûre que tu vas t’amuser…Moi – Enfin…( L’alcool altérant passablement mon jugement lors de cette décision)…Nicole – On attends une réponse…Moi – Enfin…Sonia – Allez…Accepte…S’il te plaît…Moi – Alors…Hummm…Ok…Avec les deux…Mais pas trop souvent…Si vous le voulez bien…Heureuse de cette décision. L’attitude de madame Sonia changeant alors du tout au tout…Sonia – Ah…Bon…Enfin une réponse favorable…Mais se sera à notre façon…Si tu veux bien m’écouter sur le sujet…Moi – Votre façon…(Mon regard devenant un peu inquiet)…Sonia – Aime tu les jeux de rôles de soumission…Moi – Enfin…je sais pas trop…Sonia – Alors…Maintenant…Tu n’as plus le droit de parler à moins que je t’en donne l’ordre…Moi – Ah bon…Aussi drastiquement que çà…Sonia – Et tu dois t’adresser à moi en tant que maîtresse…Ou bien maîtresse Sonia…Moi – Bien…J’y suis vraiment obligé…Et pour Nicole…Sonia – Tu n’as pas le droit de lui adresser la parole en hd porno ma présence…Et elle non plus ne doit pas te parler…Moi – Ok…Sonia – Et désormais…Tu devras porter nu ce tablier de ménagère…En plus d’avoir les lèvres rougies…Et les cils noircis de mascara…Moi – Et je dois vraiment accepter tout celà…Sonia – Vraiment…Prends çà comme une nouvelle expérience…Et voici tes tâches de la journée à accomplirent…Si tu es d’accord…Bien sûre…Sonia me donnant une feuille de tâches à faire. Balayer et laver les planchers au matin. Faire le lavage. M’occuper du jardin et de leurs quatre lapins situés à l’extérieur. Porter mon tablier de ménagère et être maquillé en tout temps. Sauf lorsque je devais faire mes travaux à l’extérieur. Quelques voisins vivant tout près. Je ne pouvais désormais me laver moi même. Sonia se désignant pour le faire de ses mains. En plus de dormir à mes côtés et d’être perçu comme étant ma femme. Nicole désignée comme étant une amante faisant chambre à part. Les relations sexuelles permises mais seulement en soirée. Voulant préserver mon énergie vitale de cette façon. Un soixante dollars d’allocation données par jours en plus d’un dix dollars la relation. La madame me demandant si j’étais d’accord avec ce nouveau processus de perversion…Sonia – Alors…Tu es d’accord…Moi – Enfin…Oui…Je crois…Mais c’est particulier…Sonia – En effet…Dormant une première soirée ensemble. La madame qui ne voulait pas de sexe pour cette fois. Portant seulement sa petite culotte blanche et moi mon caleçon bleu marin. Coller contre mon corps dans mon lit. Elle me flattait tout doucement la hanche droite puis la cuisse avant de s’endormir. Sonia était une vieille dame de 64 ans aux cheveux courts teints de blonds. Aux yeux bleus portant des lunettes. Grosse et un peu plus petite que moi mesurant 5 pieds 2 pouces. Une vieille cochonne en manque d’affection de style dominatrice. Qui avait une certaine ressemblance avec madame Doubtfire mais en plus ronde. Partie en vacance seule avec son amie. Les deux femmes d’ailleurs toujours en couple voulant profiter de la vie. Elle qui me lavait présentement sous la douche au matin. Avec ma tige bien dressée. Me disant qu’elle avait très hâte à ce soir pour pouvoir s’accoupler. Vint le moment ou je devais lui lécher la chatte à la salle de bain. Elle qui venait tout juste d’uriner. Gémissant tout bas pendant que je lui léchais sa vulve immaculée de pisse. Son pantalon iş yerinde porno noir baissé et sa chatte poilue bien offerte. Urinant une nouvelle fois un peu dans ma bouche. En se caressant le clitoris avec son index et son majeur ouvert. Caressant ma chevelure châtaine de sa main gauche. Un peu de cyprine coulant sur les rebords de ma bouche…Sonia – Hummmmmm…Nettoies la bien…Dis moi oui maîtresse Sonia…Moi – Oui…Maîtresse Sonia…Sonia – Très bien…Fais moi mouiller encore un peu…Exécutant mes tâches nu habillé d’un tablier très court de ménagère. Une fois dehors portant un t-shirt blanc avec un motif jaune orange North Face et un short d’été gris foncé. Découvrant dans une cabane le petit lapin noir visiblement en rut avec ses trois lapines. Deux grosses blanches et une plus petite beige. Sonia m’indiquant que devenu trop vieilles. Les femelles ne pouvaient plus enfanter. Mais que le petit lapin noir âgé d’un an s’en donnait à coeur joie dans leurs fentes. Pouvant le faire des centaines de fois par jours. La dame le disant en me regardant dans les yeux soupirant.Arrivé au soir dans mon lit. Sonia complètement nue qui avait posé sa fente sur mon visage. Lissant son antre chaud et humide la léchant. Je pouvais ressentir tout son poids sur ma tête durant l’acte et mon souffle coupé par moment. Frissonnant sous mes coups de langue appliqués. Ultra chaude la madame avait une petite chatte serrée odorante. Son clitoris érigé stimulé par mes lèvres en fusions. Découvrant une moule bien baveuse prête à se faire enfourner sur le moment. Une fois satisfaite elle venait me chevaucher en vitesse en m’apposant un foulard de soie sur la bouche. Trémoussant son cul sur ma verge. En faisant vaciller ses gros seins mous sur mon torse. M’interdisant de l’entreprendre en m’obligeant à être le seul assouvi durant l’ébat. Mes mains dirigées vers ses genoux pour lui indiquer lorsque je devais venir. Pour ainsi me faire une fellation de tigresse au final. Le faisant un total de trois fois en moyenne de cette façon. Variant ses positions sur le dessus. Insatiable et gourmande à souhait. La porte de ma chambre grande ouverte pour se faire entendre. Sonia s’exprimant de plusieurs Hunnn…Hunnn…Hunnn… En chevauchant ma verge tendue…Sonia – Dis moi que tu en veux plus…Moi – Oui maîtresse…J’en veux plus…Je suis totalement soumis à vous…Sonia – Prends çà petite garce…La dame me donnant une lourde claque au visage. Pour ensuite venir m’embrasser farouchement. Et se finir debout à l’aide un godemiché de verre. Éjaculant une partie de son liquide chaud sur le plancher de bois franc…Sonia – Remets ton rouge à lèvres et ton mascara…J’ai envie de t’uriner dessus…

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*